Norme EN 812

La norme en 812 est une norme européenne visant à garantir une protection de la tête du porteur d’un EPI. De cette façon, elle concerne les casquettes de sécurité pour l’industrie. La norme en 812 est une norme européenne visant à garantir une protection de la tête du porteur d’un EPI. De cette façon, elle concerne les casquettes de sécurité pour l’industrie.

Notre mission : VOTRE Sécurité

GAMME SURFLEX® GARANTIE CERTIFIÉE EN 812

Norme EN 812 : 2012

QUOI ?

La norme européenne EN 812 : 2012 doit répondre à plusieurs critères : solidité, robustesse, aération et confort. Elle est ainsi composée:

  • D’une coque de protection aérée qui est l’élément central de la norme. Cette coque doit être étudiée et testée dans le but de  répondre à toutes les exigences et toutes les morphologies.
  • D’un dispositif de maintien : Serre-nuque ou bien d’une jugulaire adaptable.
Norme en 812 : 2012

FAQ

NORME en 397 VS. NORME EN 812
Quelle est la différence entre la norme EN 397 et la norme EN 812 ?

La norme EN 397 concerne les casques de protection pour l’industrie selon les critères d’absorption, des chocs, ancrage par jugulaire et aération. Le
casque doit résister à un objet projeté sur le crâne.
La norme EN 812 concerne les casquettes de sécurité coquée anti-choc. Elle est destinée à assurer
une protection pour les travailleurs lors d’un choc
entre la tête et des objets durs et immobiles provoquant des coupures et blessures superficielles.

SURFLEX®
Les casquettes anti-choc Surflex, sont-elles toutes normées ?

L’ensemble de la gamme Surflex® dispose d’une
coque de protection amovible et certifiée par la
norme EN 812. Certification réalisée par un organisme certificateur Français :
ALIENOR CERTIFICATION
ZA du Sanital – 21 Rue Albert
Einstein – 86100 CHATELLERAULT – France

DURée de vie
Quelle est la durée de vie des casquettes de protection coquées ?

Durée de vie de l’ABS : 48 mois.
Comme tous les équipements de protection individuelle, dès lors qu’une usure visuelle ou
qu’une détérioration est constatée par l’utilisateur, la casquette doit être immédiatement
remplacé, qu’il ait 10 jours, 6 mois, ou 3 ans.
Une casquette anti-heurt stocké 2 ans à l’abri
des rayons UV et sur lequel on ne constate aucune détérioration visuelle peut être utilisé.

LE CASQUE DE PROTECTION
Une casquette anti-choc, peut-elle remplacer un casque ?

Non, la casquette anti-choc ne remplace pas
le casque, ils n’ont pas les mêmes fonctions.

Le casque de protection pour l’industrie correspond à la norme EN 397, il doit répondre à plusieurs critères comme:
 Une capacité d’absorption des chocs jusqu’à 5 kN
– Une résistance à la pénétration
 Une résistance à la flamme
 Une résistance de la jugulaire jusqu’à 25 daN

D’autres essais facultatifs peuvent être réalisés par les fabricants.

SECTEUR D'activité
Quels sont les professionnels concernés par le port de casquettes anti-heurt ?

Les travailleurs qui évoluent dans des environnements de travail à risque. Les EPI conformes à la norme EN 812 sont conçus notamment pour les
métiers de la construction, du secteur de l’industrie, de l’agroalimentaire, les ouvriers en maintenance, les plombiers, l’automobile ou encore du bricolage.

TEST
COMMENT passer LES TESTS AFIN D'OBTENIR LA NORME EN 812 ?​

Prérequis :
-Premièrement, les échantillons doivent être soumis aux tests dans l’état dans lequel ils sont mis en vente. De plus, un certain nombre d’échantillons sont soumis pour la réalisation des essais. 
– Deuxièmement, l’enceinte de conditionnement doit également être suffisamment grande pour que le produit ne touche pas les parois. 

Au total, 8 tests doivent être passé avec succès. 

les obligations des employeurs en termes d’epi : directive 89/656/cee

EMPLOYEURS

Dans cette directive européenne, sont énoncés les exigences minimales de santé et de sécurité pour les travailleurs utilisant des EPI (Équipements de protection individuelle) dans le but de renforcer le meilleur niveau de sécurité en entreprise.

De plus, selon l’article R.4321-4 du code du travail, l’employeur doit fournir aux travailleurs un équipement de protection individuel (EPI) adapté à leur secteur d’activité et doit également veiller à ce qu’ils les utilisent de manière efficace.

les obligations des PORTEURS en termes d’epi : directive 89/656/cee

porteurs

De l’autre côté, en ce qui concernent les utilisateurs des EPI et en conformité avec l’article L.4122-1 du code du travail sur l’obligation des travailleurs, il indique que les utilisateurs ont la responsabilité de respecter les conditions du règlement intérieur/ les instructions de l’employeur afin de se protéger et protéger les autres.


Dans le cas où l’utilisateur ne respecte pas les règles de sécurité, c’est sa propre responsabilité qui est en jeu et non plus celle de l’employeur.